Webyboom

A l'origine, Webyboom était le blog d'un collectif de webdesigners & webconcepteurs, parlant de créa, standards web et accessibilité. Avec le temps, le collectif s'est réduit à une personne (!), et l'on y parle toujours (et surtout) d'accessibilité du web

mercredi 4 juin 2008

Accessihacking: mieux utiliser le web 2.0 pour améliorer l'accessibilité

Posté par olivier_webyboom le mercredi 4 juin 2008 - Accessibilité

Chris Heilmann nous gratifie de nouveau, sur son blog, d'un article riche en idées très innovantes et fertiles. Il y présente le concept de "Accessihacking", terme qu'on pourrait pseudo-franciser par le terme "accessibidouillage". L'idée est de "hacker" (bidouiller, donc) des services web existants, tels qu'un moteur de recherche, un lecteur vidéo, des cartes interactives, Twitter, etc. afin de les exploiter d'une façon qui rendra un service amélioré à ceux qui vivent une problématique d'accessibilité.
Précisons ici que dans ce contexte, l'accessibilité n'est pas envisagée comme "le web pour tous", mais comme "le web pour un peu plus de monde que si on ne fait rien". Ainsi, Chris a expérimenté le concept sur une interface exploitant le lecteur vidéo de YouTube, plus facile à utiliser pour les personnes avec des difficultés d'apprentissage. Ca ne résout pas les problèmes de tout le monde, mais au moins d'une frange de la population qui se trouvait exclue jusque là.

Il nous explique que cet article trouve son origine, en premier lieu, dans sa lassitude de ne pas voir les choses bouger suffisamment concrètement au niveau de l'accessibilité.
Par ailleurs, d'un sentiment de gâchis et de relative inutilité, à propos de la tendance "mashup" (agrégation de services et contenus dans une même interface, pour en créer de nouveaux), souvent "cools", mais à quoi bon si ça ne sert à rien d'autre qu'à exister?
Et enfin, son lecteur vidéo expérimental a été reçu avec beaucoup d'enthousiasme également par des mal-voyants (à sa grande surprise). Ce qui l'a conforté dans l'idée que, par des actions simples (pour un programmeur suffisamment doué, précisons-le...), on peut améliorer la vie de quantité de personnes, sans même  forcément le faire exprès. Deux idées qu'il a déjà expérimentées: l'automatisation de l'application du paramètre de langue sur les messages Twitter; et une interface simplifiant la création de sous-titres via YouTube.

Fort de ce constat, et convaincu de la nécessité de se faire rencontrer les besoins (les utilisateurs) et les talents (les "geeks", comme il appelle les as du bidouillage informatique), Chris envisage d'organiser des sessions de rencontres ("hackdays") dont il espère faire sortir des idées et surtout des réalisations concrètes et utiles. Il invite ses lecteurs à s'exprimer sur cette proposition, n'hésitez donc pas à lui faire part de votre opinion.

Nul doute qu'il y a là un champ très vaste d'exploration, qui ira dans le sens de l'amélioration pour au moins certaines personnes. Prenons l'exemple de la localisation, sur des cartes interactives, des lieux accessibles en fauteuil roulant, via les infos fournies par des internautes. Ou de sous-titres ou audio-descriptions ajoutés par des utilisateurs sur des vidéos en ligne. Ce sont des choses faisables, qui rendraient un service de grande valeur à certains utilisateurs en difficulté. Et on devrait même pouvoir en tirer un modèle économique dans bien des cas...

Et vous, qu'en pensez-vous?


Commentaires

    Yes !

    Une excellente initiative qui fait vraiment plaisir à voir !

    Bon, c'est peut-être plus ardue que YouTube, mais il serait probable (allez, rêvons un peu) d'avoir un jour des sites publiques réellement accessible (Impôts, SCNF, etc) et pourquoi pas privée ... la FNAC !???


    ça serait le top, et le bénéfice pour les autres personnes n'ayant pas d'handicap lourd serait également faramineux !

    Allez ... bon courage ! (et il va en falloir, mais le jeux en vaut la chandelle)

    Posté par Tom, jeudi 5 juin 2008 à 00:43

Poster un commentaire